L'ORCHESTRE LAMOUREUX

image•ORCHESTRE.jpg

Saviez-vous que le premier enregistrement du Boléro de Ravel était accompagné par l'Orchestre Lamoureux ?

Né au 19e siècle, cet ensemble a prouvé au fil des années qu'il était possible de mêler excellence et audace. A l'origine de ce projet, Charles Lamoureux (1834-1899) violoniste et chef d'orchestre, dont l'idée directrice était de démocratiser la musique classique en la diffusant au plus grand nombre. C'est donc pour attirer toute la famille que les concerts de l'Orchestre Lamoureux se déroulent encore, le dimanche en fin d'après-midi.









« Son fondateur Charles Lamoureux lui avait à l’époque donné pour nom "Société des nouveaux Concerts". Lamoureux était un grand admirateur - entre autres - de la musique de Richard Wagner. Ce n’est donc pas un hasard si c’est à Charles Lamoureux, et à l’orchestre qu’il venait de créer, (quelques petites années auparavant) que l’on doit d’avoir entendu en France, pour la première fois, Lohengrin : c’était en 1887, dans une version de concert donnée à l’Eden Théâtre (en lieu et place de l’actuel Théâtre de l’Athénée).
 Les décennies qui suivirent ont imposé l’Orchestre Lamoureux dans le répertoire français. Debussy et Ravel lui doivent les premières auditions de La Mer, du Concerto en sol, de La Valse, du Boléro… et puis l’histoire du Lamoureux est aussi liée aux noms de quelques grands chefs, de Paul Paray à Igor Markevitch, de Jean Martinon à Yutaka Sado, qui a présidé aux destinées de cette formation pendant 17 ans. »

Stéphane Grant


Avec l’arrivée en 2011 de son directeur musical Fayçal Karoui, l’Orchestre Lamoureux se place sous le signe de la musique française et des créations. Les programmes des concerts invitent le public à (re)découvrir les œuvres de Saint-Saëns, Debussy, Ravel et autres compositeurs dont l’Orchestre est le créateur, et fait la part belle aux compositeurs contemporains.
Parallèlement, la création en septembre 2012 du Chœur Lamoureux sous la direction de Patrick Marco permet de développer le répertoire de l’Orchestre et de vivre des évènements musicaux inédits, tels que le Grand Concert Noël de Radio Classique. 
Enfin, l’Orchestre Lamoureux continue d’aimer ses rencontres insolites entre artistes et orchestre symphonique : les Rita Mitsouko, William Sheller, Michel Legrand, Michel Fugain, Baptiste Trotignon, Juliette, Keren Ann, etc.



Une biographie en quelques dates :


1881 : Charles Lamoureux crée la Société des Nouveaux Concerts.

8 janvier 1882 : Première exécution par l’Orchestre Lamoureux du Concerto pour piano n°2 de Camille Saint-Saëns, sous la direction de Charles Lamoureux, avec Mlle Berthe Marx au piano

14 janvier 1883 : Création de la Première Suite extraite du ballet Namouna d’Edouard Lalo, sous la direction de Charles Lamoureux

21 décembre 1884 : Première exécution par l’Orchestre Lamoureux de la Bacchanale de Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, sous la direction de Charles Lamoureux

9 janvier 1887 : Première exécution par l’Orchestre Lamoureux de la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz, sous la direction de Charles Lamoureux

1897 : L’Orchestre se constitue en association et prend le nom d’Association des Concerts Lamoureux.

6 novembre 1904 : Première exécution par l’Orchestre Lamoureux de la Symphonie n°3 de Magnard, sous la direction de Camille Chevillard

1940 : L’Orchestre Lamoureux s’installe à la Salle Pleyel.

1960 : Tournée d’un mois aux Etats-Unis, sous la direction d’Igor Markevitch

1962 : Enregistrement de la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz par l’Orchestre Lamoureux et Igor Markevitch (Deutsche Grammophon)

1993-2010 : Les années Yutaka Sado : reprise d’une production discographique (entre autres Ibert, Chabrier, Bernstein, Satie, Messager)

4 avril 1998 : Première exécution par l’Orchestre Lamoureux de L’Arbre des songes d’Henri Dutilleux, avec Olivier Charlier au violon

2000 : L’Orchestre Lamoureux s’installe au Théâtre des Champs-Elysées.

2011 : L’Orchestre Lamoureux fête ses 130 ans et nomme Fayçal Karoui comme directeur musical.

2011-2012 : Première saison sous la direction de Fayçal Karoui ; série exceptionnelle de trente concerts à l’occasion de la Folle Journée à Nantes et au Japon